samedi 12 janvier 2013

Qui paye ?



Il est bien étrange de voir que des milliers d’affiches sont collées dans Paris pour la manifestation de demain des opposants au mariage pour tous. Il est bien étrange de voir que des centaines de milliers de tracts sont distribués à la sortie des métros (j’en ai refusé un hier, dignement). Il est bien étrange de voir que des dizaines de cars et des milliers de places de train sont mobilisées par les manifestants. La contribution financière des volontaires les plus déterminés est sans doute sollicitée pour la virée à la capitale, mais j’ai de la peine à penser qu’il n’y a pas là de sources de financement autrement plus importantes et plus organisées. Pour reprendre l’expression d’une star de la blogosphère : qui paye ? Et pourquoi ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

heureuse de vous lire de nouveau et tres bonne question !

CCcC a dit…

l'église peut être?
Celle qui impose depuis le moyen age un modèle familial unique issu de sa croyance en ce que Dieu veut un homme et une femme mariés pour procréer.Mais Dieu veut aussi qu'Eve reste soumise à Adam (donc les femmes fut un temps ne devaient pas travailler, sinon c'était la fin de la famille, donc la fin du monde; elles ne devaient pas non plus divorcer, sous peine de catastrophe imminente quant à notre civilisation,et le couple bien sûr ne devait pas utiliser de moyens de contraception....pas de pillules, de stérilets, de préservatifs et encore moins d'avortements... etc etc et force est de constater que malgré le mariage civil accordé sous Napoleon, et qui boutait hors les affaires politiques la robe ecclesistique, nous avons perduré longtemps dans ce modèle d'une famille hétéroparentale et soumise à la loi masculine. Dieu (?) merci, l'évolution de la société fait que la femme s'émancipe, les droits individuels s'affirment (dans le respect du droit de tous)et que naturellement, on en vient à ce "mariage pour tous" qui sera de toute façon, l'église a déjà perdu comme l'explique si bien la sociologue Danièle Hervieu-Léger dans son article p16 du Monde 14 janvier.
on aurait aimé entendre L'église, si prompte à vouloir régenter la vie des gens, et plus particulièrement leur sexualité (dans le but unique à mon sens de maintenir les femmes sous domination masculine), on aurait aimé donc, l'entendre s'exprimer sur les générations de prêtres pédophiles retés impunis,l'entendre haut et fort et plus que ces excuses concédées du bout des lèvres ou ces tentatives de transparence vite étouffées (cf l'église catholique en Allemagne...).
certes il ne s'agit pas du même débat , et pourtant...Abou....