vendredi 5 mars 2010

Appelez-moi le patron

Je suis passé aujourd’hui rue Jeanne d’Arc dans le 13e, un coin où je ne mets à peu près jamais les pieds. J’ai bien vu qu’il y avait un petit texte sous le nom de la sainte jeune fille.
Je m’attendais à un truc du style « 1412-1431. Héroïne lorraine brûlée à Rouen par les angloys ». Eh bien non. La plaque indique en fait « 1412-1431. Patronne secondaire de la France ». Stupeur. Vérification faite auprès des plus hautes autorités, Sainte Jeanne d’Arc et Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus sont effectivement patronnes secondaires de la France. Sainte Marie, elle, étant la patronne de plein droit, nommée à ce titre en 1922 par Pie XI, avec Jeanne comme première dauphine. Thérèse a été promue en 1944, par Pie XII.
Sarkozy, qui sait pourtant faire son malin, ne s'en est pas beaucoup vanté de ça.

3 commentaires:

Breizhbreizhgalettesaucisse a dit…

On finit par écrire des billets pour n'importe quoi ! Pff, faut renouveler l'inspiration... Jeanne d'Arc, Sainte-Nitouche!

dolkorun a dit…

Je ne veux pas critiquer, c'est pas du tout mon genre, mais l'illustration de la plaque de rue pour un texte qui commence par, genre "Je suis passé rue Jeanne d'Arc...", c'est un peu fastoche.

sameplayer a dit…

@ BBGS: ce n'est pas parceque Jeanne d'Arc n'était pas bretonne qu'il faut faire sa mijaurée. Pour une fois qu'un billet tente d'élever le niveau, vous m'excuserez.
@ dolkorun: remplacer "bretonne" par "réunionaise"